Pour vous un schizophrène, c’est qui ?

 

Un fou - Un illuminé - Un paranoïaque - Un homme dangereux.

Une personne qui doit être enfermée à l’asile – Un malade qui souffre.

 

 

 

Enquête de perception datant de 2005.

17% des Français connaissent un schizophrène dans leur entourage.

64 % des personnes interrogées pensent que les schizophrènes sont dangereux.

73 % pensent qu’elles souffrent forcément d’un dédoublement de la personnalité.

76 % des gens se considèrent insuffisamment informés sur cette maladie.

94% pensent qu’un dépressif peut être soigné et que 69% de « fous » sont irrécupérables.

 

La double peine.

Les schizophrènes souffrent, ainsi que leurs proches, d'une «double peine», la «douleur singulière» de leur propre maladie à laquelle s'ajoute le regard négatif que les autres portent sur eux.

www.agirensantementale.ca/index.php?option=com_content&task=view&id=806&Itemid=258

 

 

Briser les tabous – Osons parler de la schizophrénie.

C’est la seule approche pour que cette maladie devienne légitime.

Pour que la schizophrénie devienne compréhensible par le souffrant, sa famille et la société.

 

Croire en l’irréalité est une fonction cérébrale; son excès est schizophrénique; sa souffrance est la maladie psychique.

 

ç Page précédentePage suivante è

ççExpo-Sommaire

lmlmlml

Les Journées Francophones de la Schizophrénie.

Exposition organisée par l’association Schizo ?...Oui !

Page incorporée le vendredi 15 janvier 2010