Origine génétique + environnementale.

(Comme beaucoup d’autres maladies.)

 

Article le plus récent datant de janvier 2009.

Une étude statistique menée sur 9 millions de personnes durant trente ans confirme que la psychose maniaco-dépressive et la schizophrénie ont des origines génétiques communes.

Les maladies mentales restent un mystère pour les médecins à plus d'un titre, même si des progrès ont été faits, quant au diagnostic et à la prise en charge.

Aux heures de gloire de la psychanalyse et de l'antipsychiatrie, ces affections avaient été attribuées en partie à des troubles de l'interaction précoce mère-enfant, ou de la communication familiale.

Depuis, plusieurs enquêtes ont indiqué que le facteur génétique était important, mais n'était pas seul en cause.

La prédominance de la génétique par rapport à un contexte social est claire et ce, même si les facteurs environnementaux jouent un rôle non négligeable.

Sont suspectés, la grippe pendant la grossesse, certains rétrovirus endogènes, la toxoplasmose et le virus de l'herpès.

À cela s'ajoutent les complications obstétricales, accouchement long et compliqué, infections périnatales.

Mais aussi des antécédents de traumatisme dans l'enfance, abus sexuels, troubles affectifs.

En dépit de son caractère scientifique, la génétique n'est pas en mesure de prédire l'avenir…

Source http://unafam47.blogspot.com/ 

D’ après l’article d'Anne Jouan, publié au Figaro le 16 janvier 2009

 

ç Page précédentePage suivante è

ççExpo-Sommaire

lmlmlml

Les Journées Francophones de la Schizophrénie.

Exposition organisée par l’association Schizo ?...Oui !

Page incorporée le vendredi 15 janvier 2010