Évolution de la maladie.

Espérance de vie : 15 années de moins que la moyenne nationale.

 

10 ans plus tard.

25 % sont complètement guéris.

25 % se sont beaucoup améliorés et sont relativement indépendants.

25 % se sont améliorés, mais ont encore besoin d’un réseau de soutien important.

15 % sont hospitalisés, sans amélioration.

10 % sont décédés (surtout par suicide).

 

30 ans plus tard.

25 % sont complètement guéris.

35 % se sont beaucoup améliorés et sont relativement indépendants.

15 % se sont améliorés, mais ont encore besoin d'un réseau de soutien important.

10 % sont hospitalisés, sans amélioration.

15 % sont décédés (surtout par suicide).

 

Où sont les malades ?

5% en hôpital pour soins psychiatriques : en séjours longs ; ou bien de passage lors de crises aigues.

95% dans la cité.

o             Chez eux et travaillent comme tout à chacun, relativement indépendants.

o             Chez leurs parents qui les assistent, pratiquement totalement inactifs.

o             En errance parce que la maladie est incomprise ou bien ils sont rejetés par la famille.

o             En prison pour délits mineurs (25% de la population carcérale sont en ruptures psychiques).

 

 

Nous parents, ne sommes pas éternels.

Qui s’occupera de nos enfants après ?

 

ç Page précédentePage suivante è

ççExpo-Sommaire

lmlmlml

Les Journées Francophones de la Schizophrénie.

Exposition organisée par l’association Schizo ?...Oui !

Page incorporée le vendredi 15 janvier 2010