Traitement et suivi du malade.

 

La base est la médication.

Les antipsychotiques, anciennement dénommés neuroleptiques, que nos malades nomment les médocs.

Ils sont les traitements régulateurs des neurotransmetteurs (Dopamine et sérotonine qui en sont les vecteurs).

Ils sont élaborés à partir des recherches sur la biologie de ces dernières années

Seul le psychiatre –spécialité médicale- est habilité à prescrire une médication.

 

Comment agit la médication antipsychotique.

Sur le système nerveux central.

Cette notice pharmaceutique est la plus explicite:

« Zyprexa est utilisé pour traiter une maladie qui s’accompagne de symptômes tels que entendre, voir et sentir des choses qui n’existent pas, avoir des croyances erronées...».

 

La prescription d’anxiolytiques.

Au traitement chimique à base d’antipsychotiques s’ajoute généralement un ou plusieurs d'anxiolytiques permettant de limiter les angoisses du souffrant.

 

La psychothérapie.

Après «stabilisation» elle permet, dans beaucoup de cas, au malade de maîtriser, plus ou moins bien, sa vie sociale.

 

L’hospitalisation quelque fois nécessaire.

Dans les périodes difficiles, lorsque l'on sent que la participation émotionnelle s'amplifie et que les thèmes délirants ou les ordres hallucinatoires deviennent inquiétants avec un risque pour lui-même ou les autres, il faut s'en inquiéter et consulter.

Cette situation peut justifier une hospitalisation.

 

Conduite à tenir.

Une règle simple est de ne pas entrer directement dans les délires et les hallucinations du patient, tout en ne cherchant pas pour autant à imposer ses propres convictions, autrement dit à le convaincre qu'il a tort.

L’équilibre se gagne en lui disant que, si nous avons des points de vue différents sur la question, nous ne critiquons pas ce qu'il peut ressentir, ni ne prenons à la légère ce qu'il dit.

Autrement dit : nous comprenons qu'il peut ressentir ce qu'il exprime, du fait de ses difficultés, de son malaise, de sa souffrance.

 

 

Dans la majorité des cas, les troubles n'induisent pas de conduites préjudiciables à court terme.

 

ç Page précédentePage suivante è

ççExpo-Sommaire

lmlmlml

Les Journées Francophones de la Schizophrénie.

Exposition organisée par l’association Schizo ?...Oui !

Page incorporée le vendredi 15 janvier 2010