Sectes orientalistes.

A la mode, les religions, certains disent la philosophie liée à l’Inde.

 

Les sectes qui s’y rattachent, plus insidieuses, par l’image de tolérance, de respect qu’elles font valoir sont aussi dangereuses pour l’individu et la société.

C’est faire de l’homme, une personne asservie, un « mouton » passif, apparemment toujours heureux de son sort, mais déconnecté de la vie sociale, du monde qui l’entoure.

Et aussi vivre dans une mouvance mystique déstabilisante, bien souvent psychotique et schizoïde :

 

Livre : Fous de l’Inde : AIRAULT Régis, Paris : Payot, 2000, 224 p.

Ce livre part d’un constat simple : "On croit que l’on va faire un voyage… mais bientôt, c’est le voyage qui vous fait ou vous défait".

L’auteur R. Airault est psychiatre (1) ; il analyse, avec des mots simples, ce que le voyage en Inde provoque chez les Occidentaux : une émotion si intense qu’elle peut faire "basculer" certains voyageurs dans un délire… qui régresse, heureusement, dès qu’on rentre dans le pays d’origine !. L’Inde semble agir comme un révélateur et le voyage peut alors être la cause d’une décompensation psychique aiguë chez des personnes qui jusque là étaient "normales". Le voyage en Inde est souvent vécu comme un voyage initiatique, parfois pathogène. L’Inde vous emporte dans un vertige…Climat religieux intense, temporalité multiple, absence de limite nette entre le réel et l’imaginaire, la vie et la mort… Le voyageur occidental vacille sur le socle de ses certitudes et vit des phénomènes intenses de déréalisation et /ou de dépersonnalisation, avec réelle perte identitaire et surgissement de l’inconscient (2)… Sentiment d’étrangeté mêlé d’exaltation, d’angoisse mêlée de délire, de bien-être mêlé de joie intense : Impression d’être "pleinement vivant, totalement libre, avec un sentiment d’appartenance à l’universel, simple élément parmi les éléments" : ce que l’auteur [après Freud] appelle le "sentiment océanique".

Le voyage en Inde "remue", assurément ! Après la lecture de ce livre passionnant, on sait pourquoi !

 

(1) [… et orfèvre en la matière puisqu’il a assuré cette fonction pour les ressortissants français sur place à la demande du Quai l’Orsay pendant plusieurs années.]

(2) Cette fragilité peut être utilisée par les sectes, nombreuses en Inde.

 

çç SommaireLe new âge anti-social è

lmlmlml

Page de mon site : http://champion20.monsite.orange.fr

Mise à jour le mercredi 21 juillet 2010 - * maurice.champion20@wanadoo.fr *