Relations croyances, sectes et schizophrénie.

La désorganisation cérébrale et le domaine de l’irréalité.

 

 

La liberté de croire.

Dans un monde fait de libertés, chacun a le droit de croire à ce qu’il veut.

C’est certain, mais un groupe religieux, voire sectaire, a-t-il le droit de vous faire croire cette irréalité maintenant dévoilée par la maladie, et bien évidemment si la personne est fragilisée du fait de son état cérébral et mental...

Aussi, cette liberté est-elle de votre fait ? Vous seriez né(e)s sur un autre continent, auriez-vous les mêmes croyances ?  

 

Schizophrénie et besoin sectaire.

 

 

Dr Antoine Lesur – Psychiatre :

Document : La schizophrénie, la comprendre pour mieux la vivre. 

 « La désorganisation que cause la maladie s’accompagne d’interrogations incessantes sur sa propre identité, sur les valeurs morales (le Bien, le Mal, Dieu et le Diable), sur la sexualité etc...

Perdus sans repères, les schizophrènes peuvent être attirés par l’ésotérisme, la magie, voire les sectes à la recherche d’un absolu en fait inaccessible. »

 

Médicament antipsychotique et croyances.

Extrait de la notice du Zyprexa, médicament « neuropleptique », l’un des plus utilisés :

« Zyprexa est utilisé pour traiter une maladie qui s’accompagne de symptômes tels que entendre, voir et sentir des choses qui n’existent pas, avoir des croyances erronées, une suspicion inhabituelle, et un retrait affectif et social. 

Les personnes qui ont cette maladie peuvent également se sentir déprimées, anxieuses et tendues. » 

 

Dieu a dit ; mais a qui l’a-t-il dit ?

- Dr Philippe Rouby :

 «Quand le ciel s’ouvre et que Dieu m´appelle par mon nom... c’est que la psychose a pris le dessus».

 

Libérons cette « liberté » de croire.

çç Sommaire Sectes orientalistes è

 

lmlmlml

Page de mon site : http://champion20.monsite.orange.fr

Mise à jour le mercredi 21 juillet 2010 - * maurice.champion20@wanadoo.fr *